clic!!



La Fondation Parada est devenue une véritable petite " entreprise" et constitue un des principaux piliers de réintégration sociale d’une grande partie des enfants des rues de la ville. 36 salariés participent à son développement.

   

Travail sur le terrain :Animation, approche, assistance et soutien, de jour dans la rue au quotidien par des équipes mobiles.

Caravana : Centre mobile d’assistance socio-médicale de nuit.
Le micro-bus Caravana, trois soirs par semaine se rend dans les différents secteurs où sont regroupés les jeunes et les moins jeunes. La tombée de la nuit est toujours un moment difficile de la journée, la Caravana apporte un peu de soutien moral, médical, et alimentaire.
Cette démarche permet également de d'évaluer le nombre de personnes, de répertorier les nouveaux et de suivre l'évolution et les mouvement de chacun.
Centre de jour :
C'est un lieu de socialisation et d'éducation, où l'on peut se nourrir, se laver, se soigner, aller à la recherche de soi et des autres, parler, pratiquer des activités artistiques...
Le centre de jour est le noyau des activités sociales et culturelles développées par la Fondation. Il tente d’offrir un support et de conseiller les personnes dont il a la charge, de les encourager à retourner dans leur famille quand cela est possible, et à donner une nouvelle direction à leur vie.
Chaque jour le centre accueille une quarantaine de personnes auxquelles divers activités allant de l'alphabétisation aux cours de cirque sont proposées.
Appartements sociaux : Ils sont ouverts pour accueillir ceux qui souhaitent quitter la rue. Actuellements ils sont aux nombre de deux, un appartement pour mineurs, et un appartement pour majeurs, chacun pouvant abriter six personnes.
Il faut savoir que deux autres appartements ont dû être fermés récemment faute de moyens suffisants à leur entretien. Ces appartements sont réservés à des personnes scolarisées, le rythme de la vie dans la rue n'étant pas compatible avec celui des études. Il y aprenne la vie en autonomie, tout en proffitant d'une assistace. Chaque soir, ils sont rejoint par une "maraine", qui vient passer la nuit avec eux et les aider à la gestion de l'entretien de leur logis. De plus, trois fois par semaine une assistante sociale de la Fondation vient leu rendre visite.
De plus, une dizaine de "Gazda" (chambres de bonne) permettent un véritable apprentissage de la vie en solitaire. Là les personnes ne sont pas assistées chaque jour et ne sont suivies que par leur référent, (assistante sociale ou psycholoque) au centre et non pas sur leur lieu de vie.
 

Tournées : Elles ont une vocation pédagogique pour les jeunes qui souhaitent quitter la rue.
Chaque année, deux tournées profitent à une vingtaine de jeunes: une en Italie et une en France.
Durant les tournées, les jeunes présentent leur spectacle dans divers festivals, centres sociaux et hôpitaux d'une part, mais aussi animent durant la journée, des ateliers cirque dans les écoles, les centre d'animation...
C'est également l'occasion de rencontrer des personnes différentes et de découvrir ou redécouvrir une vie hamonieuse en famille. En effet l'hébergement des jeunes se faisant autant que possible en famille d'accueil.

   

 


Centre d’accueil et d’accompagnement professionnel
Le service APEL s'adresse à toutes les personnes de 15 à 29 ans, en risque de marginalisation et souhaitant intégrer ou réintégrer le monde du travail.
Entretiens, évaluation du jeune, recherche de solution, réorientation si nécessaire, insertion professionnelle et suivi du jeune en entreprise sont au programme. En 2004, 600 personnes environ ont pu proffiter des services d'APEL.
Depuis Décembre 2004, une antenne s'est ouverte à Timisoara, ville importante connaissant des problèmes similaires à Bucarest.
APEL : http://www.apel.ngo.ro


Pour en savoir plus : http://www.circusagora.ro